Archive

Archive for the ‘Microsoft’ Category

Formater un disque pour Windows et Mac OS X (lecture et écriture, + de 4 Go)

01660736-photo-logo-sdVoici une solution toute simple qui plaira aux personnes disposant d’un ordinateur sous Windows, et d’un Mac.  Le formatage NTFS de Windows est lisible sur Mac, mais pas inscriptible. Le format Fat 32 fonctionne en lecture et écriture sur Mac, mais il ne prends pas en charge les fichier de plus de 4 Go. Le format HDS d’Apple n’est tout simplement pas pris en charge par Windows. Mais alors, comment faire pour transférer n’importe quel fichier de son Mac à son ordinateur Windows sans tracas via un disque dur ? La réponse !

La solution : Pour cela, il suffit de formater son disque dur (ou clef USB) en exFAT. Ce format est reconnu par Windows et Mac OS tant en lecture qu’en écriture et, cerise sur le gâteau, contrairement au FAT32, l’exFAT support les fichiers de plus de 4 Go !

Étape 1

Sur un ordinateur sous Windows 7 ou Windows 8, ouvrez l’explorateur de fichier (pressez le touches Windows + E pour y accéder rapidement).

Étape 2

Insérez votre carte micro SD dans un lecteur de carte mémoire,  ou branchez votre disque dur dans une prise USB de votre ordinateur.

Étape 3

Cette fois, repérez votre carte SD ou votre disque dur externe, et effectuez un clic droit sur ce/cette dernière et choisissez « formater »

Étape 4

Choisissez exFAT, et cliquer sur « formater ». Attention, toutes les données de votre carte mémoire seront supprimées, assurez-vous d’effectuer une sauvegarde préalable. En fin d’opération, tout est terminé, vous pouvez désormais stocker des fichiers de plus de 4 Go sur votre carte mémoire, et insérer cette dernière dans votre smartphone préféré.

Clipboard03

Comment télécharger l’ISO d’Office 2007 ou Office 2010 ?

décembre 15, 2015 Laisser un commentaire

Si vous disposez d’une clef légale d’Office 2007, rendez-vous sur cette page du site de Microsoft :

https://www7.downloadoffice2010.microsoft.com/o12/downloader.aspx

ou

https://www.microsoft.com/office/downloads/

 

Ici, après avoir saisi un compte Microsoft valide, vous pourrez choisir l’une des trois version d’office suivant :

-Office home and student 2007 (familiale et étudiants)

-Microsoft® Office Small Business 2007 (contenant également  la version Office basique 2007)

-Microsoft Office Professionnel 2007

Capture

Il ne vous reste qu’a cliquer sur le bouton de téléchargement pour récupérer l’installer de la version d’Office 2007 que vous avez acheté.

 

———————————————————————-

A noter que pour office 2010 la procédure est la même, et que dans ce cas, la version Microsoft Office Famille et Étudiant 2010 peut être activée (et de fait, se transformer) en version Microsoft Office Famille et Petite Entreprise 2010 comme en témoigne la photo d’écran suivante :

Capture

 

PC portable Asus : comment retrouver les raccourcis clavier [Tuto]

Dans ce tutoriel, nous verrons comment rétablir les raccourcis clavier sur un PC portable de marque Asus. Les raccourcis clavier servent à régler le volume sonore, ou la luminosité de l’écran. Il peuvent également servir à activer ou désactiver les circuits sans fil tels que le Wi-Fi ou le Bluetooth. La perte de ces raccourcis peut être entraînée par un problème logiciel, ou plus simplement par la réinstallation « fraîche » de Windows.

 

Etape 1 Rendez vous sur le site d’Asus, dans la rubrique téléchargements, et trouvez-y votre modèle de PC portable.

Etape 2  Après avoir validé votre modèle de PC, et votre système d’exploitation, recherchez la rubrique « Utilitaires ».

hotkey2

 

Etape 3  Recherchez un pilote nommé ATK …. (Generic Function Service Utility dans notre cas). Il s’agit de l’utilitaire de raccourcis clavier. Téléchargez-le, puis installez le.

 

hotkey3

 

Etape 4  Téléchargez-le, puis installez le.

 

hotkey1

 

 

Etape 5  Tester un raccourci (celui du volume dans notre exemple ci-dessous). Si tout s’est bien passé, vous devriez avoir retrouvé tous vos raccourcis clavier sur votre ordinateur portable Asus.

 

hotkey4

 

 

Android : formater une carte SD en exFAT pour y stocker des fichiers de plus de 4 Go

décembre 24, 2014 4 commentaires

01660736-photo-logo-sdPar défaut, les cartes mémoires SD sont souvent formatées en Fat 32 pour assurer une compatibilité parfaite avec Windows, Mac OS, mais aussi Android et Windows Phone. Si le côté tout terrain du Fat 32 est appréciable, ce type de formatage présente un inconvénient de taille. En effet, il ne permet pas stocker des fichiers de plus de 4 Go, ce qui s’avère particulièrement gênant lorsqu’on souhaite manipuler les films HD (MKV, par exemple). Voici comment contourner le problème pour profiter pleinement de la capacité de vos cartes SD.

Étape 1

Sur un ordinateur sous Windows 7 ou Windows 8, ouvrez l’explorateur de fichier (pressez le touches Windows + E pour y accéder rapidement).

Étape 2

Insérez votre carte micro SD dans un lecteur de carte mémoire, puis insérez ce lecteur dans la prise USB de votre ordinateur.

Étape 3

Cette fois, repérez votre carte SD, et effectuez un clic droit sur cette dernière et choisissez « formater »

Étape 4

Choisissez exFAT, et cliquer sur « formater ». Attention, toutes les données de votre carte mémoire seront supprimées, assurez-vous d’effectuer une sauvegarde préalable. En fin d’opération, tout est terminé, vous pouvez désormais stocker des fichiers de plus de 4 Go sur votre carte mémoire, et insérer cette dernière dans votre smartphone préféré.

Clipboard03

Test boitier Cooler Master Elite 130 : petit boitier cherche grosse config !

janvier 11, 2014 22 commentaires

Si vous êtes à la recherche d’un boitier mini ITX de qualité à moindre prix, le Cooler Master Elite 130 est fait pour vous. J’assume pleinement cette intro qui fleure bon la brochure commerciale, ce boiter incarne le coup de coeur du moment. Outre son prix plancher (compter une quarantaine d’euros), ce boitier ITX présente deux qualités principales. Tout d’abord, il est possible d’y insérer une carte graphique de grande taille. Ensuite, ici, point d’alimentation spécifique Shuttle, Flex ATX et consorts : le boitier accepte les alimentations classiques. Je ne spoil pas d’avantage, et vous laisse le soin de parcourir ces quelques lignes pour faire plus ample connaissance avec le Cooler Master Elite 130.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voici un premier aperçu du boitier avant montage. Première étape, démonter la coque pour insérer les différentes pièces. Au premier contact, le boitier mini ITX de Cooler Master inspire d’emblée confiance. La finition est impeccable, et le boitier est fourni avec de nombreuses pièces. Colliers rilsan, amortisseurs caoutchouc pour disque dur, vis en pagaille. Cooler Master a tout prévu.

Test_Cooler_Master_Elite_130 08 Test_Cooler_Master_Elite_130 03

Les deux prise USB 3 placées en façade sont très pratiques. Plus loin, nous évoquerons un détail intéressant concernant leur branchement sur le carte mère histoire de vous éviter quelques déconvenues. Sur la partie droite, on trouve un port USB classique surmonté d’une touche Allumage / Reset un peu particulière. En effet, la touche Reset reste enfoncée, pour l’acquitter, il faut effectuer une pression sur la touche Power… du moins, sur l’exemplaire en ma possession. Utilisez les coms pour me dire si votre bouton se comporte de la même manière. Pour clore ce chapitre, la touche est très agréable au toucher, même si j’avoue ne pas l’actionner souvent, le réveil de la carte mère étant déclenché par un clic de souris histoire d’économiser ses disques vertébraux lorsque le PC est posé sur le sol.


Test_Cooler_Master_Elite_130 07 Test_Cooler_Master_Elite_130 06

Sur la photo de gauche ci-dessous, on distingue le premier petit ventilateur d’extraction qui se situe à l’arrière, non loin du processeur. Le second ventilateur – nettement plus imposant – se trouve sur la face avant. Sur la photo de droite, vous pouvez également voir la support d’alim qui dépasse à l’arrière. Avantage : ici, point de flex ATX ou autre, vous pourrez utiliser presque n’importe quelle alimentation standard ! Le pied.

Test_Cooler_Master_Elite_130 11 Test_Cooler_Master_Elite_130 10

Cette fois, on regarde les choses d’un peu plus haut avant de passer au montage. Parlons stockage et optique. Ci-dessous à gauche, on peut observer la plaque latérale derrière laquelle vous pourrez loger un disque dur 3,5 pouces. Sur la photo de droite, on distingue bien le berceau qui peut être utilisé pour placer un lecteur / graveur optique, ou deux SSD. Au passage, remarquez la facilité d’accès. Malgré sa petite taille, le boitier de Cooler Master ne fait pas de compromis d’ergonomie. Paradoxalement, il s’avère presque plus facile à monter qu’une tour classique de grande taille.

Test_Cooler_Master_Elite_130 13 Test_Cooler_Master_Elite_130 12

Le montage peut commencer, voici l’ensemble des pièces utilisées pour cette configuration bureautique. Sur la photo de droite ci-dessous, vous pouvez entrevoir la carte mère choisie pour cette config. Il s’agit d’une Asrock B75M-ITX. Au premier contact, la carte mère surprend par sa petite taille lorsqu’on est habitué aux cartes mères micro ATX. La différence est sans commune mesures : ici, les espaces se font rares sur la surface utile au point que les composants sont presque collés les uns contre les autres. Bref, revenons au boitier. La carte mère est à peine plus grande que la paume d’une main.

Test_Cooler_Master_Elite_130 14 Test_Cooler_Master_Elite_130 15

A l’arrière, le cache des connectiques se positionne parfaitement. Au passage, notez le nombre de prises USB pour cette micro configuration : au total, compter 4 USB3 + 5 USB classique avec cette carte mère. Ensuite, l’ouverture de boitier s’avère être un précieux atout pour visser la carte mère. Aucune difficulté à ce niveau. En revanche comme à l’accoutumée, il est fortement recommandé de commencer par raccorder les câbles LED, Reset et Power avant d’insérer la carte mère dans le boitier.

Test_Cooler_Master_Elite_130 23 Test_Cooler_Master_Elite_130 24

Point très important quel que soit le carte mère : à gauche ci-dessous, observez bien le collier rislan que j’ai attaché au châssis pour maintenir le câble double des USB 3 en façade. Ce dernier est indispensable, le câble USB 3 du boitier étant particulièrement rigide. Même avant de mettre l’alim en place, une contrainte met d’emblée à mal le connecteur de la carte mère. Sans cette attèle, le phénomène s’aggrave encore lorsqu’on vient placer l’alim au dessus dans la mesure ou cette dernière appuie directement sur le câble USB 3. Vous voila prévenu. Sur la photo de droite, le lecteur graveur optique est positionné, ainsi que la carte mère.

Test_Cooler_Master_Elite_130 29 Test_Cooler_Master_Elite_130 36

Puisqu’on parle lecteur optique, sur les deux photos ci-dessous, vous pourrez observer le système de verrouillage manuel. Traduction : aucune vis n’est nécessaire pour verrouiller graveur. Rien d’original, certes, mais cela reste toujours appréciable, à plus forte raisons lorsque le mécanisme est bien conçu, ce qui est clairement le cas ici. Cooler Master n’en est pas vraiment à son coup d’essai.

Test_Cooler_Master_Elite_130 28 Test_Cooler_Master_Elite_130 27

Cette fois, intéressons nous au stockage. Dans le cas de cette configuration, j’ai fixé un disque dur mécanique de 3,5 pouces sur la paroi prévue à et effet. Comme expliqué au début du test, Cooler Master fourni des patins amortisseurs caoutchouc. On apprécie. Enfin, notez qu’il est également possible de placer un disque ou SSD de 2,5 pouces à cet endroit.

Test_Cooler_Master_Elite_130 34 Test_Cooler_Master_Elite_130 33

Sur les deux photos plus bas, vous pouvez nettement distinguer l’énorme ventilateur en façade recouvert par le carter avant grillagé. Première remarque d’importance : ce dernier est totalement silencieux. Ensuite, on poursuite avec un petit détail qui ravira les amateurs de JackyPC : à l’arrière de ce ventillo, une lumière bleu apporte une touche finale au boitier. Si la circulation d’air traversant le boitier est optimale, il faut tout de même noter un inconvénient qui découle de la présence de ce gros ventilateur : ici, point d’emplacement 3,5 pouces. Avec une config de ce genre, il n’est pas question d’être nostalgique des disquette. Par contre, l’impossibilité d’intégrer un lecteur multicarte en façade pour limiter au maximum les périphériques externes filaires est tout de même un peu dommage. Bref, l’Elite 13O nous rappelle qu’on ne peut pas tout avoir. Avant d’enchainer, notons la facilité de dépose de la façade : il suffit de glisser sa main dans une emplacement prévu à cet effet sur la partie basse, tirez, et le tour est joué. Dans l’ensemble, tous les mécanismes semblent robustes, et inspirent confiance.

Test_Cooler_Master_Elite_130 30 Test_Cooler_Master_Elite_130 31

Conclusion

Ne boudons pas notre plaisir, pour une somme modique, Cooler Master propose un boitier mini ITX de grande qualité. Finition au top, matériaux qui inspirent confiance, conception maitrisée : les reproches à l’égard de ce boitier se font rares. Avant de le commander, j’avais un peur que l’aspect « cube grillagé » entraine des nuisances sonores. Dans le cas de cette config, les ventilateurs du boitier son inaudibles, tout comme le ventirad d’origine du Core i5. Cette machine bureautique avancée est quasi inaudible. Bien sûr, une vrai carte gamer aura probablement plus de mal à passer inaperçue. On en vient à une autre qualité : oui, il est possible d’installer une carte graphique de grand format (en longueur) ce qui mine de rien, n’est pas forcément une constante avec les autres boitiers mini ITX. Avec un core i7 accompagné d’un adaptateur graphique digne de ce nom, il est possible de se monter une configuration qui allie esthétique, puissance et compacité. De quoi satisfaire également les personnes qui souhaitent se monter un mediacenter dont le look n’a pas à rougir des éléments Hi-Fi, ou les joueurs qui veulent transporter facilement leur machine de jeu sur le terrain d’opération d’une LAN partie. Pour finir, comme expliqué un peu plus haut, si le flux d’air de refroidissement est bien pensé, le ventilateur en façade est aussi synonyme d’absence d’emplacement 3,5 pouces. Dommage pour les PCistes qui aiment utiliser un lecteur multicarte interne pour limiter les périphériques filaires au maximum. Pour le reste, du tout bon qui mérite amplement son titre de Supermatos !

 

Test_Cooler_Master_Elite_130 38

Notification email promo Steam : les soldes de vos jeux favoris ne vous échapperont plus

Ça y est, vous êtes devenu accro aux promotions Steam. Désormais, vous vous rendez quotidiennement sur Steampowered.steam.com pour y dénicher le bon plan du moment. Au bout d’un moment, cette pratique devient un brin rébarbative. Comment « décrocher » sans laisser filer les bons plans ? La réponse dans quelques instants !

Supermatos

Dans la même rubrique :

Pour en savoir plus sur le sujet Steam, vous pouvez également consulter l’article suivant :

SteamWatch est un site qui propose un service que l’on n’est pas près de voir débarquer sur Steam. Le concept est aussi simple que pratique. Enregistrez une liste de jeux préférés, Steamwatch vous enverra automatiquement un email lorsque Steam soldera un ou plusieurs de ces titres. Que demander de plus ?

  • Pour commencer, rendez-vous sur steamwatch.com pour créer votre compte gratuit.
  • Cette fois, cliquez sur « search », puis saisissez les premières lettres du jeu que vous souhaitez surveiller. Répétez l’opération autant de fois que nécessaire si vous souhaitez surveiller plusieurs titres.
  • Voilà, il ne vous reste désormais qu’a attendre l’arrivée d’une éventuelle promotion !

N’oubliez pas d’utiliser le fil de commentaires pour partager votre expérience 😉

ALT+F10 ne fonctionne pas avec un PC Acer ? Restaurez votre partition recovery PQSERVICE en 6 étapes Acer

juillet 15, 2012 8 commentaires

En cas de panne logicielle majeure, un ordinateur Acer peut être restauré dans sa configuration d’usine en pressant une combinaison de touches au démarrage. Seul problème, lorsque le secteur d’amorçage d’origine est altéré, ce raccourci ne fonctionne plus. Aujourd’hui, nous verrons comment restaurer facilement le contenu de la partions cachée PQSERVICE lorsque le raccourci [ALT F10] ne fonctionne plus.

REMARQUES IMPORTANTES : Avant d’effectuer les manipulations qui vont suivre, sauvegardez l’ensemble des documents stockés dans votre ordinateur. Ce tutoriel est fourni gracieusement à titre informatif. SuperMatos ne saurait être tenu responsable de la perte de vos données personnelles.

Pré requis :

  • Votre partition de restauration PQSERVICE doit être intacte.
    Vous devez avoir accès à Windows.

 

  • Si ce n’est pas le cas, écrasez la partition système en installant Windows sans l’activer, puis débutez à l’étape 1.

    Etape 1:

    Téléchargez, décompressez et ouvrez PARTEDIT32 ( disponible ici ).

    Etape 2:

    Cette fois, il faut mettre la main sur la partition PQSERVICE. PARTEDIT ne donne pas les noms des partitions, il va donc falloir trouver une partition dont le volume est d’environs 10 Go (pour un ordinateur Vista ou Windows 7). Pour ce faire, cliquez successivement sur chacune des lignes correspondant aux partitions, PARTEDIT vous indiquera alors le volume total en bas de la fenêtre, dans la case « partition information ».


    Etape 3:

    Vous avez trouvé le précieux sésame ? Très bien, nous allons maintenant changer le type de partition pour la rendre visible sous Windows. Insérez le curseur de souris dans la ligne qui correspond à la partions PQSERVICE de 10 Go, cliquez « set type » et choisissez 0C (Fat 32X). Validez en cliquant OK, appliquez les modifications, et redémarrez l’ordinateur.

    Etape 4:

    Si tout à fonctionné correctement, vous devez voir la partition PQSERVICE dans le poste de travail. Ouvrez le menu démarrer, cliquez droit sur Ordinateur, et sélectionnez « Gérer » dans le menu contextuel. Cherchez et ouvrez le « Gestionnaire de disques ».


    Etape 5:

    Cliquez droit sur la partition PQSERVICE et choisissez « définir la partition comme active ».

    Etape 6:

    Tout est fini, il ne vous reste qu’à redémarrer l’ordinateur. Inutile d’appuyer sur [F10] ou [ALT F10] au démarrage, vous accèderez (enfin) au menu de restauration d’Acer (veillez à retirer un éventuel CD bootable du lecteur optique).