Archive

Archive for the ‘Nouvelles technos’ Category

Les meilleurs stands du Mobile World Congress 2012 en vidéo (Barcelone)

Cette année encore, je me suis rendu au mobile World Congress de Barcelone. J’ai profité de l’occasion pour réaliser une compilation vidéo des stands les plus spectaculaires. Le tout est agrémenté d’un remake saturé du thème audio de <> à consommer sans modération. Le contenu n’est pas exhaustif, mais la visite mérite tout de même le détour. En avant !

Sondage présidentielle : comparatif des meilleures applications iPhone et Android !

février 13, 2012 4 commentaires

Les présidentielles Françaises d’avril 2012 approchent à grands pas, et si l’on s’amusait à transformer son mobile en institut de sondage ? Les développeurs Android et iOS de tous bords on saisit la balle au bond. Les kiosques Apple et Android regorgent d’applications de sondage. Ici, point de méthode des quotas : tout utilisateur de smartphone, tablette ou baladeur numérique est à même de s’exprimer . Y a-t-il des programmes qui sortent du lot ? Quelles sont les forces et les faiblesses de ces urnes virtuelles ? Quelles conclusions préliminaires peut-on tirer ? Supermatos a sélectionné les meilleurs programmes pour vous !

Nom de l’application Avis votants 1er 2emme Photo d’écran
Elu 2012

 

 

(Android)

Application basique, mais
efficace. Dès lancement du
programme, on peut consulter les pourcentages par candidats. Seul petit
bémol :
pour voter, il faut passer par la création d’un compte : le développeur
demande
d’indiquer son âge ainsi que sa commune. Une étape d’autant plus
fastidieuse
dans la mesure ou Élu 2012 ne propose aucune statistique
publique permettant
de profiter de ces données. Le soft reste sympa. De surcroit, il
propose un nombre
de votants conséquent.

9000 Bayrou

 

 

34%

MLP

 

 

33 %

 
Elysée 2012

 

 

(Android)

Difficile de faire plus
simple : une fois lancé, le
programme vous propose deux uniques choix. Vous pourrez consulter les
résultats
actuels, ou déposer votre propre bulletin de vote dans l’urne
virtuelle. Aucune
donnée personnelle à renseigner : il suffit de cliquer sur
deux boutons
pour voter, ou trois si l’on souhaite observer les résultats en fin de
procédure.

1200 MLP

 

 

47 %

Sarkozy

 

 

15,82 %

 
Spécial éléction

 

 

(Android)

Une application pas comme les
autres. Le développeur propose
trois grandes rubriques. La première agrège un flux d’actualité
spartiate, mais
fréquemment mis à jour. La seconde propose de choisir le candidat qui
incarne
le mieux certains thèmes de société du moment. Enfin, comme son nom
l’indique,
la rubrique 2nd tour permet de sélectionner un candidat s’étant
qualifié au
premier tour. Seul problème : on aimerait justement pouvoir
voter pour le
premier tour via l’application (ai-je manqué une étape ?).

?  ? ?  
Démocratie Directe

 

 

(Android)

À intervalles réguliers,
l’application propose de participer
à un scrutin virtuel du premier tour. On a également accès à un
historique regroupant
plusieurs seconds tours virtuels, avec possibilité d’y participer. Seul
problème : les électeurs ne sont pas assez nombreux pour que l’on
puisse
prétendre obtenir des valeurs significatives. À titre d’exemple, un
second tour
virtuel totalise une cinquantaine de voix au total. Enfin, si on le
souhaite,
on peut transmettre des données sociologiques au développeur en
saisissant son âge,
sa localité de domiciliation ainsi que sa catégorie
socioprofessionnelle.

60 MLP

 

 

22 %

Hollande

 

 

17,7 %

 
Election 2012

 

 

(App Store)

L’une de mes applications
préférées. C’est aussi celle qui
totalise le plus grand nombre de votants (23300 à l’heure où j’écris
ces
lignes). J’apprécie le design très classe de l’interface. Cette
dernière nous ferait
presque croire qu’il s’agit d’un programme officiel proposé par le
gouvernement. Côté fonctionnalité, il est difficile de faire plus
simple. Tout
d’abord, on peut consulter les résultats globaux réels. Par réel,
j’entends le
candidat que l’on souhaite voir gagner, et non un hypothétique vote
utile, ou
non désiré de second tour. Le second bouton permet d’effectuer son vote
électronique.
Autre fonctionnalité : le développeur a eu la bonne idée d’intégrer des
fonctionnalités liées à Facebook et Twitter. Enfin, on a accès aux
statistiques
du programme (seule l’évolution du nombre de votants est accessible).

23300 MLP

 

 

35,7%

Sarkozy

 

 

23,4 %

 
Présidentielle 2012

 

 

(App Store)

Mon autre application favorite.
Graphisme sympa, ergonomie au
top, cyber électeurs en nombre, fonction Facebook et surtout, un
classement par
partis, même si l’on regrette qu’il faille passer à la caisse pour
acquérir la
version complète.

10474 MLP

 

 

30 %

Sarkozy

 

 

20 %

 
Qui en 2012 ?

 

 

(App Store)

Pas forcément le must sur le
plan visuel, mais l’application
propose des fonctions inédites, elle mérite donc que l’on s’intéresse à
elle.
Nous parlerons principalement de la rubrique sondage. Cette dernière
regroupe
un ensemble de 11 questions. À titre d’exemple, on peut choisir son
candidat,
participer à des scénarios de second tour, ou voter pour sélectionner
les
thèmes de campagne auxquels on apporte le plus d’importance. Tout comme
Présidentielle 2012, le programme propose d’effectuer un vote par
partis politiques.
Cette fois, la fonctionnalité est proposée gratuitement. À essayer.

7300 MLP

 

 

37 %

Sarkozy

 

 

19 %

 

Conclusions :

1) Une fois n’est pas coutume, qualité rime avec quantité. On trouve de nombreux programmes plutôt bien fini, que ce soit sur Android ou iOS. Un grand merci à l’ensemble des développeurs pour leur initiative.

 

2) Si vous voulez uniquement en utiliser une, sélectionnez le programme qui totalise le plus de voix afin d’affiner les résultats.

 

3) Toutes les applications dépassent allègrement le nombre de sondés des sondages « officiels » de type BVA, IPSOS ou autre. En revanche, point de méthode des quotas dans le cas des applications smartphone.

 

4) À la lumière des résultats obtenus avec les différentes applications, on ne peut qu’émettre des doutes sérieux concernant la véracité des sondages « officiels ». À partir de 23 000 votants, l’application d’une méthode de quotas ne semble même plus nécessaire. Quel que soit le cas de figure (grand nombre de cybervotants ou non),  on retombe plus ou moins sur les même valeurs.
5) Les urnes électroniques semble bien indiquer que le premier homme est une femme (M. Le Pen), et que le second semble bien vouloir reproduire le schéma de 2002 (N. Sarkozy).

 

6) On remarque également que le candidat qui << caracole en tête >> d’après les médias officiels (Hollande)  à toutes les peines du monde à tirer son épingle du jeu sur les applications mobiles.

 

7) Le grand vainqueur du vote électronique crée la surprise. Les développeurs en font les frais : il arrive que ces dernières se fassent copieusement insulter au prétexte fallacieux d’un favoritisme à l’égard du Front National.

 

On assiste même à une variante de la théorie du complot : les développeurs se seraient mis d’accord pour favoriser la candidate frontiste. Pis encore : et si le Front National avait commandé le développement de ces programmes pour en truquer les résultats ?

 

Ces scénarios à dormir debout pourraient bien cacher une vérité plus cartésienne. Et si ces résultats exprimaient simplement le choix des électeurs ?

 

Quel est votre avis sur la question ? Avez vous participé au vote électronique via smartphone?

Arnaque ebay : méfiez-vous des hameçonnages !

février 12, 2012 2 commentaires

On ne le dira jamais assez : si le Web regorge d’affaire intéressante, il constitue également le terrain de jeu idéal pour les escrocs de tout poil. Pour en avoir une illustration concrète, je vous propose de consulter l’historique des email et SMS d’hameçonnage que j’ai reçus après mise en vente d’un PC portable sur ebay. Au total, j’ai pu recenser 13 tentatives d’arnaque en à peine trois jours. Impressionnant !

 

 

8 février 2012 : Mise en vente de l’ordinateur portable via les petites annonces gratuites d’ebay.

9 février 2012 : Premier SMS de « Dubois Marie » envoyé via le site Web d’Orange (SMS gratuit sans numéro d’expéditeur).

9 février 2012 : Premier email de « Anita Tapama » qui fait sans blanc de s’intéresser :

Anita Tapama anitamapa222@gmail.com

à boiteebay

Bonjour,
Je souhaite avoir plus d’informations concernant
votre annonce sur leboncoin.fr.Merci de me
contacter par émail

Coordonnées du contact :
Nom : Anita Tapama
Email : anitamapa222@gmail.com

9 février 2012 : Ma réponse à « Anita Tapama » :
Bonjour Monsieur,

Oui, pour le moment, le portable est toujours disponible.

Cordialement

9 février 2012 : La réponse d’ « Anita Tapama », sans commentaires :

amita tikita anitamapa222@gmail.com

à boiteebay

L’ordinateur me convient parfaitement.Je compte donc vous réglez via alertpay et être livré par Colissimo dont les frais sont à ma charge.Pour d’amples informations allez visiter le site http://www.alertpay.com et vous inscrire.Tenez moi informé dès que votre compte est ouvert afin que je puisse procéder au règlement.

9 février 2012 : Premier SMS de « Martin Dufon »

9 février 2012 : SMS de « Hervé Bryant »

9 février 2012 : Échange email avec un certain « amita tikita » qui nous rappelle une certaine Anita Tapama du même jour. Ma réponse, puis la sienne…

Bonjour Monsieur,

Oui, pour le moment, le portable est toujours disponible.

Cordialement

amita tikita anitamapa222@gmail.com

à boiteebay

L’ordinateur me convient parfaitement.Je compte donc vous réglez via alertpay et être livré par Colissimo dont les frais sont à ma charge.Pour d’amples informations allez visiter le site http://www.alertpay.com et vous inscrire.Tenez moi informé dès que votre compte est ouvert afin que je puisse procéder au règlement.

9 février 2012 : Échange email particulièrement comique avec la « Dubois Marie » des premiers SMS. Cette soi-disant employée d’UNICEF souhaite un envoi en Afrique facturé 200 euros. Notez le choix de noms prénoms dont la consonance française est presque caricaturale. Moi :

Oui, pour le moment, le portable est toujours disponible.

Cordialement

marie dubois duboismarie2@gmail.com

à boiteebay

OK pas de souci le prix final de votre APPAREIL
J’accuse bonne réception de votre message,je confirme l’achat de votre
appareil vu les photos sur le site cela ma
donner satisfaction mais étant donné
que je suis française expatriée résidant en Afrique de ouest avec
mon époux depuis cinq mois pour des raisons professionnelles là ou
j’exerce a L’UNICEF. Alors j’aimerais savoir si votre appareil est
une première main ou seconde main, et si vous avez un compte paypal, me
faire parvenir une demande de paiement avec frais de port inclus. Je
vous informe que les frais de port 200€ seront à ma charge.pour l’envoi du
colis je préfère par Chronopost express qui est plus sécurisant.
je suis en attente de votre mail.

Boite commerciale (moi)

à marie

Bonjour, payement en liquide en mains propres uniquement, pas d’envoi postal.

Navré

Le 9 février 2012 14:58, marie duboisa écrit :

marie dubois duboismarie2@gmail.com

à boiteebay

Alors je vous explique comment crée un compte
via paypal.
En effet, les paiements en ligne sont très sécurisés, efficaces et
rapides. Il n’y a aucune condition. Je souhaiterais le faire vers l’un
des services le plus sécurisé au monde. C’est le service Paypal.
Rendez-vous sur le site http://www.paypal.fr et créez un
compte
gratuitement, faites moi parvenir l’adresse afin que je puisse faire
le nécessaire c’est à dire créditer votre compte. C’est pas du tout
compliqué. C’est un moyen rapide et sécurisé vu que je suis à
l’étranger.
NB: je souhaiterais que vous fassiez l’envoi du colis à partir de
l’agence Chronopost express qui est plus fiable et sécurisé,je
prendrai en charge tous les frais d’envoi. Communiquez moi votre nom
et prénom le montant global de la transaction y comprit les frais
d’envoi.
Je reste dans l’attente de votre adresse Paypal afin de pouvoir faire
le nécessaire a mon niveau .
Je suis en attente de vous Lire.

10 février 2012 : Fausse réponse SMS qui m’invite à composer un numéro de téléphone surtaxé à 1,34 euro la minute

10 février 2012 : > Second SMS de « Dubois Marie » envoyé cette fois depuis un numéro de mobile, et non depuis le site d’orange comme le premier.

10 février 2012 : SMS de « François Patrick ». Un vrai client cette fois ?

10 février 2012 : SMS de Lopez du bas ». Un vrai client cette fois ?

11 février 2012 : Seconde fausse réponse via SMS qui m’invite à composer un numéro de téléphone surtaxé à 1,34 euro la minute.
Deux conclusions s’imposent. La première : on assiste à une explosion des tentatives d’arnaques sur Internet. Même si certaines d’entre elles paraissent grossières, leur montée en puissance suggère que le système fonctionne mieux qu’on pourrait le penser.

En guise de seconde leçon, nous rappellerons les fondamentaux de la vente sur Internet. En premier lieu, lors d’une vente, l’objet ne doit JAMAIS être envoyé avant réception et encaissement du montant dû. Dans la mesure du possible, on préfèrera une transaction en liquide dans un endroit fréquenté.

Dans tous les cas, en dehors de ces percepts évidents, rappelons que l’intuition est primordiale. Avant de conclure une vente ou un achat, il est important de procéder à un bref échange par mail ou téléphone. Si vous ne « sentez » pas votre interlocuteur, passez votre chemin.

Test de PC Monitor sur iPad : bien, mais même les geeks n’en auront pas forcément l’utilité

PC Monitor est une application disponible sur la quasi-totalité des plates-formes mobiles et dont le but est d’afficher de nombreuses informations sur un ou plusieurs PCs (à condition que ces derniers soient connectés à Internet, ou se trouvent sur le même réseau local). Gratuité temporaire sur iTunes oblige, j’ai décidé de me lancer dans l’aventure, compte rendu !

Après avoir téléchargé (sur iPhone ou iPad, Android ou Windows Phone) et installé le programme, il faut se rendre sur le site officiel pour y télécharger l’application Windows (uniquement). Une fois que le .NET Framework 4 et l’application sont téléchargés et installés, on peut enfin lancer le programme créer un compte gratuit (fin d’opérations, ouf !).

Les tarifs (en anglais, pour info) :

  • 10 computers – €39 per year (~US$55, ~£34)
  • 25 computers – €89 per year (~US$126, ~£79)
  • 50 computers – €149 per year (~US$211, ~£132)
  • 100 computers – €269 per year (~US$382, ~£239)

À l’issue d’une période d’utilisation suffisante pour se faire un premier avis, on constate que tout fonctionne plutôt bien, même si un petit laps de temps est souvent nécessaire à l’affichage des informations et/ou à l’activation des fonctionnalités.

Ceci étant dit, bien que disposant de plusieurs ordinateurs, je ne pense pas avoir réellement l’utilité d’une telle application. Au final, la fonction qui m’a fait le plus marrer n’a rien avoir avec le monitoring puisque je pense à la possibilité d’envoyer des messages textes sur les machines monitorées. J’aime bien aussi l’accès instantané aux contrôles Veille, Shut Off, Suspend, mais regrette que le Wake on Lan ne fonctionne pas chez moi (surement un problème dû à ma configuration, et non au programme).

Pour ce qui est du monitoring pur et dur, il faut tout de même avouer que cette fonction peut être bien utile lorsqu’on dispose d’un serveur qui tourne 24 heures sur 24. Ce n’est pas mon cas étant donné que mon Windows Home Server s’allume seulement deux heures (creuses) par jour. Toujours pour le monitoring (mémoire, réseau, processeur), la présence de courbes de tendances est sympa, mais on ne comprend pas pourquoi les unités sont aux abonnées absentes.

En bref, le programme est plutôt sympa, mais encore faut-il en avoir l’utilité. Pour finir, je vous laisse sur ces quelques photos d’écran qui vous aideront à savoir si l’application est susceptible de vous intéresser, ou non.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les meilleurs jeux multijoueur iPad : amusez-vous à deux (et plus) simultanément sur un seul appareil !

juillet 12, 2011 9 commentaires

Aujourd’hui, je vous propose une petite sélection de jeux multijoueurs qui peuvent être joués à deux (et parfois plus) simultanément sur un seul et même iPad (ou iPad 2). Avec les titres de cette sélection, il n’est donc pas nécessaire de disposer d’un second iPad, d’une connexion Wi-Fi ou d’une quelconque liaison Bluetooth. Si des jeux qui vous tiennent à cœur manque à l’appel, n’hésitiez pas à utiliser les commentaires pour faire part de vos propositions 🙂

Mortal Kombat 3

Depuis la dernière mise à jour, il est possible d’opter pour un mode deux joueurs. Chaque joueur dispose alors d’un stick arcade virtuel accompagné de touches d’actions. Certes, le tout n’est pas forcément évident à manipuler, mais à l’issue d’un temps d’adaptation, on finit par trouver ses maques. Quoi qu’il en soit, le handicap est équilibré dans la mesure où la difficulté est la même pour les deux joueurs. Alors, prêts à dépoussiérer ce hit des années 80 pour s’adonner à des duels fratricides à deux ? C’est parti !

Lien vers l’iTunes Store

Hockey Nation 2010

Envie de se faire s’affronter sur un excellent jeu de hockey sur glace qui s’inspire fortement des premières versions du titre NHL d’Electronic Arts ? C’est ici que ça se passe ! Dans ce mode, le jeu change de perspective et passe en vue de dessus. On regrette simplement que cette sympathique mouture iPad ait une version de retard par rapport à son homologue iPhone qui est maintenant estampillée 2011 (contre 2010 pour la version iPad).

Lien vers l’iTunes Store

Marble Mixer

Ce jeu de billes propose de participer à des parties endiablées de 2 à 4 joueurs. L’application compile les 3 mini jeux suivants : avec le mode Space Mania, il faut marquer des points en envoyant les billes des concurrents en dehors de l’aire de jeu. Vient ensuite le mode Table Tactics qui nécessite d’user de stratégie pour conquérir l’aire de jeu. Pour finir, avec le mode Monster Picnic, il faudra nourrir un monstre de billes pour espérer gagner la partie.

Lien vers l’iTunes Store

Touch of Fun

Il s’agit d’un party game regroupant pas moins de 8 minis jeux (dans sa version payante à 2,40 euros) jouables de 2 à 4 joueurs simultanément. Dans le lot, on trouve des jeux de billes, un jeu de hockey sur glace (dans lequel il faut faire rentrer un palet dans le goal des adversaires), etc. Le tout est très amusant et plutôt bien réalisé. À essayer pour s’amuser à plusieurs (le plaisir du jeu est proportionnel au nombre de joueurs).

Lien vers l’iTunes Store

Mirrors Edge

Étonnamment, cet excellent jeu de plateforme-action intègre un mode deux joueurs simultané en écran splitté. Ce dernier se divise en deux modes de jeux distincts. Dans le premier, les participants se livrent à une course effrénée : le premier arrivé à la fin du niveau gagne la partie. Notez que dans ce mode, on peut activer le mode combat (coup contre l’adversaire) ou non, ce qui ajoute un peu de piment. Vient ensuite le mode rival qui n’est pas moins intéressant. Ici, il faut ramasser le plus possible de sacs disséminés dans un niveau. Lorsqu’on meurt, l’adversaire empoche un sac, le gagnant est celui qui parvient à ramasser le plus d’items en fin de partie.

Lien vers l’iTunes Store

Glow Hockey 2 HD / Air Hockey / Air Hockey Gold / Glide Hockey

Tous ces jeux de hockey sont similaires dans leur principe à un divertissement d’arcade que l’on peut trouver dans les cafés et autres salles de jeu. Le principe est on ne peut plus simple : chacun des joueurs doit frapper le palet pour essayer de le faire entrer dans le but de l’adversaire. Difficile de départager les protagonistes pour faire émerger un vainqueur tant ces titres sont soignés. Essayez-les tous (ils sont souvent gratuits) et conservez celui qui vous convient le mieux !

Lien vers l’iTunes Store (Glow Hockey 2 HD Free)
Lien vers l’iTunes Store (Air Hockey)
Lien vers l’iTunes Store (Air Hockey Gold)
Lien vers l’iTunes Store (Glide Hockey)

Touchgrind HD

Il s’agit d’un petit jeu de skateboard original se jouant en effectuant des manipulations à l’aide de l’index et du majeur sur l’écran. Le titre avait fait sensation lors de sa sortie sur iPhone, c’est donc avec le plus grand plaisir qu’on le retrouve sur iPad. Par rapport à son homologue iPhone, cette version apporte un mode multijoueur jouable à deux simultanément. Certes, le prix demandé (environ 6 euros) reste assez élevé, mais les amateurs ne regretteront pas leur achat.

Lien vers l’iTunes Store

Pad Racer

L’éditeur Software Moderna nous propose un petit jeu de courses plutôt original en ce qui concerne le mode de contrôle. Le développeur a opté pour une vue de dessus qui rappellera peut-être des souvenirs aux vieux de la vieille qui s’étaient fait la main sur Off Road (NES). Le jeu peut être joué du un à quatre joueurs simultanément. Soyons francs, la maniabilité n’est pas forcément évidente à quatre sur un unique IPad, mais au besoin, il est possible de transformer un iPhone ou un iPod touch en manette de jeu (via l’installation d’un petit programme) !

Lien vers l’iTunes Store
Lien vers l’iTunes Store (programme iPhone qui joue le rôle de manette de jeu)

Virtual Table Tennis HD et Table Tennis Soul


Pad de surprise de dernière minute : Table Tennis ST est bien un jeu de ping-pong dans lequel deux joueurs pourront s’affronter autour d’une table dont le revêtement peut être modifié. Le principe de jeu reste le même qu’avec la version physique. Puisqu’on en parle Table Tennis Soul (un autre jeu du genre) propose une petite originalité qui vaut le détour. Pour faire comme les vrais, il est possible d’installer un petit programme sur son iPhone ou iPod touch (My Soul) de manière à le transformer en une véritable raquette de jeu Bluetooth. Du tout bon !

Lien vers l’iTunes Store (Virtual Table Tennis HD)
Lien vers l’iTunes Store (Table Tennis Soul)
Lien vers l’iTunes Store (My Soul, la raquette iPhone pour Table Tennis Soul

Hit Tennis 2

Même si j’ai une petite préférence pour Virtual Table Tennis HD (mon coup de cœur), dans le domaine, il aurait été dommage de se passer de Hit Tennis 2, à plus fortes raisons lorsqu’on sait que ce jeu est parfois proposé gratuitement ! La jouabilité n’est pas forcément des plus évidentes, mais le mieux et de se faire son propre avis en téléchargeant le programme.

Lien vers l’iTunes Store

Fruit Ninja HD

Dans ce jeu, il faut découper un maximum de fruits en charcutant l’écran à l’aide de son index. Depuis peu, le développeur a ajouté un sympathique mode multijoueur. Le concept reste identique à la différence près que cette fois, l’écran se divise en deux pour permettre des affrontements endiablés. Le joueur qui parvient à empocher le plus de points en coupant des fruits gagne la partie.

Lien vers l’iTunes Store

Foosball HD

Foosbell HD n’est autre qu’un jeu de babyfoot porté sur iPad. Le jeu de base propose de jouer contre un ordinateur, mais il est également possible de désactiver l’intelligence artificielle pour faire face à un joueur humain. La maniabilité est plutôt bonne et le mode deux joueur est vraiment amusant.

Lien vers l’iTunes Store

Multipong

Si vous connaissez le principe de pong, vous connaissez celui de multipong. Il s’agit toujours d’un jeu de raquettes dans lequel il faut faire son possible pour éviter que la bille ne tombe dans son but, tout en lui donnant un petit coup de pouce pour qu’elle franchisse la porte du voisin. Si dans son principe, le jeu semble être très basique, quelques petites options viennent pimenter le tout et augmentent la dose de fun. Autre point à signaler : la finition de l’application est irréprochable : graphisme et animations ont bénéficié d’un soin tout particulier. À posséder.

Lien vers l’iTunes Store

Jeux vidéo : les grands classiques s’offrent une seconde jeunesse sur smartphone et tablettes !

Sur tactile, les jeux « conventionnels » pâtissent souvent de l’absence d’un pad directionnel physique, même si les astuces proposées par les développeurs permettent de limiter la casse. C’est notamment le cas des jeux de voiture, des shoot them up ou des jeux de plate-forme qui connurent pourtant leurs heures de gloire dans les années 80 – 90.

 

À l’inverse, on constate que certaines adaptations de titres qui furent pourtant conçus bien avant l’ère du tout tactile prennent tout leur sens lors du passage sur smartphone ou tablette.

En effet, les interfaces que l’on retrouve habituellement sur mobile (écran tactile, accéléromètre, gyroscope) donnent leurs lettres de noblesse à une poignée de titres qui devaient se contenter d’une « simple » manette physique.

À titre d’exemple, on peut citer les excellentes adaptations de Super Monkey Ball 1 et 2 sur iPhone et iPad. Quoi de plus naturel que de diriger une sphère (à la Marble Madness) en inclinant simplement son mobile dans le sens qui convient ?

Dans le même registre, les labyrinthes dans lesquels il fallait faire évoluer une bille d’acier n’ont jamais vraiment décollé sur console (de salon, ou portables). Désormais le format des tablettes associées aux accéléromètres intégrés rehausse fortement l’intérêt de ce style de jeu (il n’y a qu’à jeter un oeil aux blockbusters Labyrinth 2 sur iPhone et iPad pour s’en convaincre).

Dans World of Goo, Sim City, ou dans la plupart des Tower Defence et autres jeux de stratégie, cette fois, l’interface tactile remplace avantageusement une souris qui déportait les mouvements effectués à l’écran (ce qui a tout de même pour inconvénient de masquer la partie à certains moments).

Enfin, impossible de ne pas évoquer les descendants tactiles de « Paint » qui rendent nos créations si naturelles sur ces nouveaux supports, reléguant nos vieux télécrans au rang d’antiquités impraticables (rappelez-vous du fameux trait ininterrompu).

À la renaissance des titres existants que je viens d’évoquer s’ajoute l’émergence de nombreux nouveaux concepts pensés spécifiquement pour ces nouveaux supports de jeu. Alors que le jeu classique donnait l’impression de faire du sur place, misant tout sur la surenchère technique, le jeu mobile se paye le luxe de proposer une myriade de titres originaux et accrocheurs se satisfaisant d’une faible puissance.

Assisterait-on à la renaissance du jeu vidéo ? Si la réponse à cette question peut varier en fonction des joueurs, il semble désormais acquis que le casual sur console portable et console de salon (DS et WII) prend un nouveau tournant sur tablette et smartphone.

Même si l’on s’éloigne du sujet, on peut expliquer ce phénomène par les diminutions des pressions commerciales liées à ce nouveau mode de distribution. Libéré du modèle économique précédent (créancier/éditeur/développeur/distributeur), le développeur peut désormais mener son projet seul ou en petit comité sans que rien ne vienne brider sa créativité.

D’autre part, la diminution des temps de développement (pour le casual) et les tarifs dérisoires (voir, la gratuité si rentes publicitaires) permettent de limiter les risques en cas d’échec.

App Store : la renaissance du jeu vidéo

L’App Store a donné naissance à une nouvelle génération de jeux vidéos. Nouvelle ? Pas vraiment. En fait, il ne s’agit pas d’une naissance, mais plutôt d’une renaissance qui présente de nombreux points communs avec ce que l’on pouvait observer lors des prémices du jeu vidéo.

 

Cut the rope

Cut the rope

À côté des gros titres (Gameloft, EA, etc.) que l’on peut exclure de cette analyse, on trouve une myriade de jeux « casual » plus ou moins bien réussis. Si de prime abord, la quantité semble prendre le pas sur la qualité, l’expérience prouve que le modèle économie « low cost » à donné naissance à quelques concepts qui valent le détour. Dans le lot, on peut lister Cut The Rope, Spirits, Rolando, Angry Birds, Edge, SandSlide, Topple, iStunt, ou AR Defender, pour ne citer que ceux-là.

Ce phénomène trouve ses causes dans une ou plusieurs conjonctions de faits. Tout d’abord, les « développeurs-éditeurs » sont souvent débarrassés des pressions commerciales qui freinent la créativité et l’originalité. Le professionnalisme oblige souvent de privilégier la rentabilité immédiate assurée par un énième clone d’un concept éprouvé. Une telle situation aurait très certainement tué dans l’oeuf le génie d’un Tetris développé entre deux pauses café au beau milieu d’un institut de recherche soviétique.

Nintendo avait tenté de prendre cette direction avec la DS. Peu avant la sortie de la machine, le constructeur avait fait un appel du pied aux développeurs en faisant miroiter des faibles coûts de développements accompagnés de retours rapides sur investissement. À 40 euros le titre souvent bâclé et rapidement plié, le résultat diffère de ce que l’on observe sur l’App Store. Sur DS, même si quelques perles sortent du lot (souvent estampillées Nintendo), la marée de jeux moyens au prix non négligeable entraine des grincements de dents.

Sandslide, un concept novateur et accrocheur !

Rien de tout cela ici : les jeux qui font l’objet de ce billet sont sont souvent courts, mais ils coutent des sommes dérisoires, lorsqu’ils ne sont pas distribués gratuitement – mais revenons en à nos moutons…

Vient ensuite le caractère artisanal et/ou passionné, voire désintéressé. Cette sorte de soupe primitive peut constituer le ferment idéal d’un futur hit. Le développeur ne compte pas son temps, et pousse son concept dans ces derniers retranchements. Dans ce contexte, tout est fait pour peaufiner et polisser le bébé jusqu’à sa soumission auprès d’Apple (ou de l’Android Market).

Que ce soit avec la musique, la peinture ou le cinéma, l’art n’est que le moyen de transmettre une passion d’un individu à un autre. Le jeu vidéo ne fait pas exception à la règle : un jeu qui donne du plaisir a souvent été fait avec plaisir. Comme l’argent pour le bonheur, les questions d’ordre techniques telles que le graphisme ou la qualité sonore ne font pas le plaisir ludique, mais elles y contribuent.