Archive

Archive for the ‘Tablette’ Category

Les meilleures applications Windows gratuites indispensables

janvier 19, 2012 2 commentaires

Une fois n’est pas coutume, les pavés de texte habituels cèdent leur place à un simple tableau récapitulatif. Voici la liste des meilleurs programmes gratuits que j’utilise au quotidien. Et vous, qu’elles sont vos applications favorites ? N’hésitez pas à utiliser les commentaires pour partager vos découvertes !


Nom du logiciel Brève déscription Prix Lien
evernote Applications de prise de note disponible sur de très nombreuses plateformes, mobiles et tablettes comprises. 0 € http://www.evernote.com/
Adobe Reader Lecteur de fichiers PDF. Je suis passé par les alternatives (Foxit PDF, etc.), mais reviens toujours à l’original. 0 € http://get.adobe.com/fr/reader/
7-zip Utilitaire de compression open source qui remplace parfaitement Win Zip ou Win Rar. Il est aussi possible de couper les archives. 0 € http://www.7-zip.org/
dropbox Synchroniser des fichiers sur un espace Cloud. Disponible sur de très nombreuses autres plateformes ou programmes. 0 € http://www.dropbox.com/
keepass LE gestionnaire de mots de passe par excellence. Un must have. Disponible sur de nombreuses plateformes mobile ou desktop. 0 € http://keepass.info/download.html
super copier Remplace la fenêtre de copie de Windows pour ajouter de nombreuses options (tout passer, renommer, etc.). Un must. 0 € http://supercopier.sfxteam.org/
itunes On ne présente plus iTunes. Une usine à gaz, certes, mais il s’agit également d’un pré requis quasi obligatoire pour devices iOS. 0 € http://www.apple.com/fr/itunes/download/
logmien Permet de contrôler ses ordinateurs à distance. Fonctionne sur Mac et PC, client disponible sur iPhone et iPad. Du tout bon. 0 € http://secure.logmein.com
DAEMON Tools Lite Ajoute un lecteur virtuel sous Windows. Cela permet de monter une ISO pour installer un jeu, par exemple. 0 € http://www.disc-tools.com/download/daemon
Cobian backup Programme de sauvegarde complet qui permet d’effectuer des backups automatiques locales ou distantes, incrémentielles ou non. 0 € http://www.educ.umu.se/~cobian/cobianbackup.htm
Steam Mon kiosque de téléchargement de jeux préféré. Pas dur face à des Origin ou Windows Live me direz-vous. On aime les promos. 0 € http://store.steampowered.com/
Chrome Mon navigateur favori du moment. L’application est très rapide et désormais, on trouve de nombreuses extensions utiles. 0 € http://www.google.fr/chrome
audacity Programme qui me permet de capturer des flux audio (web radios, par exemple). On peut aussi monter des bandes-son. 0 € http://audacity.sourceforge.net/?lang=fr
irfanview Visionneuse photo d’apparence basique, mais en réalité très complète. Possibilité de traiter par lot, ou d’ajouter des plug-ins. 0 € http://www.irfanview.com/
Filezilla Client FTP complet et gratuit. Possibilité d’importer ou d’exporter ses sites favoris. Existe une version serveur. Mises à jour nombreuse. 0 € http://filezilla-project.org/download.php
trillian Rolls des clients de messagerie instantanée. Compatible avec tous les IM de MSN à Skype en passant par AIM, ICQ et Facebook. 0 € http://www.trillian.im/
Client Games for Windows Marketplace Verrue indispensable lorsqu’on dispose de jeux Windows Live (Dirt 2 ou Street Fighter par ex.). Pas terrible, mais parfois nécessaire. 0 € http://www.xbox.com/fr-FR/LIVE/PC/DownloadClient
True Crypt Permet de créer des volumes chiffrés pour protéger ses documents personnels. Ultra sécurisé et Open Source, le pied. 0 € http://www.truecrypt.org/downloads
Treesize Idéal pour faire de la place dans son disque dur : le programme classe les fichiers et dossiers par taille, imparable. 0 € http://www.jam-software.com/freeware/
RealPlayer Pas forcément une bombe, mais j’apprécie son module de téléchargement des vidéos Flash, avec transfert vers iPhone. 0 € http://france.real.com/realplayer
Mediacoder Pour réencoder ses vidéos de manière à les lire sur mobile. De nombreuses versions disponibles pour iPhone, iPad ou Android. 0 € http://www.mediacoderhq.com/
Handbrake Pour convertir ses DVD de manière à pouvoir les lire sur iPod, PSP, Apple TV. Interface enfantine, tout marche à merveille. 0 € http://handbrake.fr/
Cdex extraction audio Idéal pour extraire ses CD audio, et convertir l’ensemble des pistes au format MP3. Compatible CDDB pour obtenir les titres. 0 € http://cdexos.sourceforge.net/
Super finder Programme de recherche de fichiers qui complète à merveille l’indexation de Windows. Extrêmement rapide et efficace. 0 € http://fsl.sytes.net/ssearchxt.html
Jdownloader LE logiciel de téléchargement de fichiers hébergés sur les services HTTP (direct download). Nécessite JAVA pour fonctionner. 0 € http://jdownloader.org/
Cute pdf Writer Ajoute une imprimante PDF sur son ordinateur. Cela permet de transformer n’importe quel document en fichier PDF. 0 € http://www.cutepdf.com/products/cutepdf/writer.asp
MSE Antivirus gratuit fourni par Microsoft. Peut-être pas du programme le plus puissant, mais on apprécie sa légèreté et simplicité. 0 € http://windows.microsoft.com/fr-FR/windows/products/security-essentials
Gimp Programme de montage et retouche d’image. Une sorte d’équivalent à Photoshop. Pas évident à maitriser, mais bon. 0 € http://www.gimp.org/
Java Java pour Windows. Un pré requis indispensable pour certaines applications comme JDownloader, par exemple. 0 € http://www.java.com/fr/download/chrome.jsp?locale=fr
KompoZer Logiciel de création de site Internet de type WYSIWYG. En clair, permet de coder un site Web visuellement sans connaissances HTML. 0 € http://kompozer.net/
Free Download Manager Gestionnaire de téléchargements plutôt complet et gratuit. Peut également faire office de client Bittorrent en cas de besoin. 0 € http://www.freedownloadmanager.org/


Test de PC Monitor sur iPad : bien, mais même les geeks n’en auront pas forcément l’utilité

PC Monitor est une application disponible sur la quasi-totalité des plates-formes mobiles et dont le but est d’afficher de nombreuses informations sur un ou plusieurs PCs (à condition que ces derniers soient connectés à Internet, ou se trouvent sur le même réseau local). Gratuité temporaire sur iTunes oblige, j’ai décidé de me lancer dans l’aventure, compte rendu !

Après avoir téléchargé (sur iPhone ou iPad, Android ou Windows Phone) et installé le programme, il faut se rendre sur le site officiel pour y télécharger l’application Windows (uniquement). Une fois que le .NET Framework 4 et l’application sont téléchargés et installés, on peut enfin lancer le programme créer un compte gratuit (fin d’opérations, ouf !).

Les tarifs (en anglais, pour info) :

  • 10 computers – €39 per year (~US$55, ~£34)
  • 25 computers – €89 per year (~US$126, ~£79)
  • 50 computers – €149 per year (~US$211, ~£132)
  • 100 computers – €269 per year (~US$382, ~£239)

À l’issue d’une période d’utilisation suffisante pour se faire un premier avis, on constate que tout fonctionne plutôt bien, même si un petit laps de temps est souvent nécessaire à l’affichage des informations et/ou à l’activation des fonctionnalités.

Ceci étant dit, bien que disposant de plusieurs ordinateurs, je ne pense pas avoir réellement l’utilité d’une telle application. Au final, la fonction qui m’a fait le plus marrer n’a rien avoir avec le monitoring puisque je pense à la possibilité d’envoyer des messages textes sur les machines monitorées. J’aime bien aussi l’accès instantané aux contrôles Veille, Shut Off, Suspend, mais regrette que le Wake on Lan ne fonctionne pas chez moi (surement un problème dû à ma configuration, et non au programme).

Pour ce qui est du monitoring pur et dur, il faut tout de même avouer que cette fonction peut être bien utile lorsqu’on dispose d’un serveur qui tourne 24 heures sur 24. Ce n’est pas mon cas étant donné que mon Windows Home Server s’allume seulement deux heures (creuses) par jour. Toujours pour le monitoring (mémoire, réseau, processeur), la présence de courbes de tendances est sympa, mais on ne comprend pas pourquoi les unités sont aux abonnées absentes.

En bref, le programme est plutôt sympa, mais encore faut-il en avoir l’utilité. Pour finir, je vous laisse sur ces quelques photos d’écran qui vous aideront à savoir si l’application est susceptible de vous intéresser, ou non.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les meilleurs jeux multijoueur iPad : amusez-vous à deux (et plus) simultanément sur un seul appareil !

juillet 12, 2011 9 commentaires

Aujourd’hui, je vous propose une petite sélection de jeux multijoueurs qui peuvent être joués à deux (et parfois plus) simultanément sur un seul et même iPad (ou iPad 2). Avec les titres de cette sélection, il n’est donc pas nécessaire de disposer d’un second iPad, d’une connexion Wi-Fi ou d’une quelconque liaison Bluetooth. Si des jeux qui vous tiennent à cœur manque à l’appel, n’hésitiez pas à utiliser les commentaires pour faire part de vos propositions 🙂

Mortal Kombat 3

Depuis la dernière mise à jour, il est possible d’opter pour un mode deux joueurs. Chaque joueur dispose alors d’un stick arcade virtuel accompagné de touches d’actions. Certes, le tout n’est pas forcément évident à manipuler, mais à l’issue d’un temps d’adaptation, on finit par trouver ses maques. Quoi qu’il en soit, le handicap est équilibré dans la mesure où la difficulté est la même pour les deux joueurs. Alors, prêts à dépoussiérer ce hit des années 80 pour s’adonner à des duels fratricides à deux ? C’est parti !

Lien vers l’iTunes Store

Hockey Nation 2010

Envie de se faire s’affronter sur un excellent jeu de hockey sur glace qui s’inspire fortement des premières versions du titre NHL d’Electronic Arts ? C’est ici que ça se passe ! Dans ce mode, le jeu change de perspective et passe en vue de dessus. On regrette simplement que cette sympathique mouture iPad ait une version de retard par rapport à son homologue iPhone qui est maintenant estampillée 2011 (contre 2010 pour la version iPad).

Lien vers l’iTunes Store

Marble Mixer

Ce jeu de billes propose de participer à des parties endiablées de 2 à 4 joueurs. L’application compile les 3 mini jeux suivants : avec le mode Space Mania, il faut marquer des points en envoyant les billes des concurrents en dehors de l’aire de jeu. Vient ensuite le mode Table Tactics qui nécessite d’user de stratégie pour conquérir l’aire de jeu. Pour finir, avec le mode Monster Picnic, il faudra nourrir un monstre de billes pour espérer gagner la partie.

Lien vers l’iTunes Store

Touch of Fun

Il s’agit d’un party game regroupant pas moins de 8 minis jeux (dans sa version payante à 2,40 euros) jouables de 2 à 4 joueurs simultanément. Dans le lot, on trouve des jeux de billes, un jeu de hockey sur glace (dans lequel il faut faire rentrer un palet dans le goal des adversaires), etc. Le tout est très amusant et plutôt bien réalisé. À essayer pour s’amuser à plusieurs (le plaisir du jeu est proportionnel au nombre de joueurs).

Lien vers l’iTunes Store

Mirrors Edge

Étonnamment, cet excellent jeu de plateforme-action intègre un mode deux joueurs simultané en écran splitté. Ce dernier se divise en deux modes de jeux distincts. Dans le premier, les participants se livrent à une course effrénée : le premier arrivé à la fin du niveau gagne la partie. Notez que dans ce mode, on peut activer le mode combat (coup contre l’adversaire) ou non, ce qui ajoute un peu de piment. Vient ensuite le mode rival qui n’est pas moins intéressant. Ici, il faut ramasser le plus possible de sacs disséminés dans un niveau. Lorsqu’on meurt, l’adversaire empoche un sac, le gagnant est celui qui parvient à ramasser le plus d’items en fin de partie.

Lien vers l’iTunes Store

Glow Hockey 2 HD / Air Hockey / Air Hockey Gold / Glide Hockey

Tous ces jeux de hockey sont similaires dans leur principe à un divertissement d’arcade que l’on peut trouver dans les cafés et autres salles de jeu. Le principe est on ne peut plus simple : chacun des joueurs doit frapper le palet pour essayer de le faire entrer dans le but de l’adversaire. Difficile de départager les protagonistes pour faire émerger un vainqueur tant ces titres sont soignés. Essayez-les tous (ils sont souvent gratuits) et conservez celui qui vous convient le mieux !

Lien vers l’iTunes Store (Glow Hockey 2 HD Free)
Lien vers l’iTunes Store (Air Hockey)
Lien vers l’iTunes Store (Air Hockey Gold)
Lien vers l’iTunes Store (Glide Hockey)

Touchgrind HD

Il s’agit d’un petit jeu de skateboard original se jouant en effectuant des manipulations à l’aide de l’index et du majeur sur l’écran. Le titre avait fait sensation lors de sa sortie sur iPhone, c’est donc avec le plus grand plaisir qu’on le retrouve sur iPad. Par rapport à son homologue iPhone, cette version apporte un mode multijoueur jouable à deux simultanément. Certes, le prix demandé (environ 6 euros) reste assez élevé, mais les amateurs ne regretteront pas leur achat.

Lien vers l’iTunes Store

Pad Racer

L’éditeur Software Moderna nous propose un petit jeu de courses plutôt original en ce qui concerne le mode de contrôle. Le développeur a opté pour une vue de dessus qui rappellera peut-être des souvenirs aux vieux de la vieille qui s’étaient fait la main sur Off Road (NES). Le jeu peut être joué du un à quatre joueurs simultanément. Soyons francs, la maniabilité n’est pas forcément évidente à quatre sur un unique IPad, mais au besoin, il est possible de transformer un iPhone ou un iPod touch en manette de jeu (via l’installation d’un petit programme) !

Lien vers l’iTunes Store
Lien vers l’iTunes Store (programme iPhone qui joue le rôle de manette de jeu)

Virtual Table Tennis HD et Table Tennis Soul


Pad de surprise de dernière minute : Table Tennis ST est bien un jeu de ping-pong dans lequel deux joueurs pourront s’affronter autour d’une table dont le revêtement peut être modifié. Le principe de jeu reste le même qu’avec la version physique. Puisqu’on en parle Table Tennis Soul (un autre jeu du genre) propose une petite originalité qui vaut le détour. Pour faire comme les vrais, il est possible d’installer un petit programme sur son iPhone ou iPod touch (My Soul) de manière à le transformer en une véritable raquette de jeu Bluetooth. Du tout bon !

Lien vers l’iTunes Store (Virtual Table Tennis HD)
Lien vers l’iTunes Store (Table Tennis Soul)
Lien vers l’iTunes Store (My Soul, la raquette iPhone pour Table Tennis Soul

Hit Tennis 2

Même si j’ai une petite préférence pour Virtual Table Tennis HD (mon coup de cœur), dans le domaine, il aurait été dommage de se passer de Hit Tennis 2, à plus fortes raisons lorsqu’on sait que ce jeu est parfois proposé gratuitement ! La jouabilité n’est pas forcément des plus évidentes, mais le mieux et de se faire son propre avis en téléchargeant le programme.

Lien vers l’iTunes Store

Fruit Ninja HD

Dans ce jeu, il faut découper un maximum de fruits en charcutant l’écran à l’aide de son index. Depuis peu, le développeur a ajouté un sympathique mode multijoueur. Le concept reste identique à la différence près que cette fois, l’écran se divise en deux pour permettre des affrontements endiablés. Le joueur qui parvient à empocher le plus de points en coupant des fruits gagne la partie.

Lien vers l’iTunes Store

Foosball HD

Foosbell HD n’est autre qu’un jeu de babyfoot porté sur iPad. Le jeu de base propose de jouer contre un ordinateur, mais il est également possible de désactiver l’intelligence artificielle pour faire face à un joueur humain. La maniabilité est plutôt bonne et le mode deux joueur est vraiment amusant.

Lien vers l’iTunes Store

Multipong

Si vous connaissez le principe de pong, vous connaissez celui de multipong. Il s’agit toujours d’un jeu de raquettes dans lequel il faut faire son possible pour éviter que la bille ne tombe dans son but, tout en lui donnant un petit coup de pouce pour qu’elle franchisse la porte du voisin. Si dans son principe, le jeu semble être très basique, quelques petites options viennent pimenter le tout et augmentent la dose de fun. Autre point à signaler : la finition de l’application est irréprochable : graphisme et animations ont bénéficié d’un soin tout particulier. À posséder.

Lien vers l’iTunes Store

Jeux vidéo : les grands classiques s’offrent une seconde jeunesse sur smartphone et tablettes !

Sur tactile, les jeux « conventionnels » pâtissent souvent de l’absence d’un pad directionnel physique, même si les astuces proposées par les développeurs permettent de limiter la casse. C’est notamment le cas des jeux de voiture, des shoot them up ou des jeux de plate-forme qui connurent pourtant leurs heures de gloire dans les années 80 – 90.

 

À l’inverse, on constate que certaines adaptations de titres qui furent pourtant conçus bien avant l’ère du tout tactile prennent tout leur sens lors du passage sur smartphone ou tablette.

En effet, les interfaces que l’on retrouve habituellement sur mobile (écran tactile, accéléromètre, gyroscope) donnent leurs lettres de noblesse à une poignée de titres qui devaient se contenter d’une « simple » manette physique.

À titre d’exemple, on peut citer les excellentes adaptations de Super Monkey Ball 1 et 2 sur iPhone et iPad. Quoi de plus naturel que de diriger une sphère (à la Marble Madness) en inclinant simplement son mobile dans le sens qui convient ?

Dans le même registre, les labyrinthes dans lesquels il fallait faire évoluer une bille d’acier n’ont jamais vraiment décollé sur console (de salon, ou portables). Désormais le format des tablettes associées aux accéléromètres intégrés rehausse fortement l’intérêt de ce style de jeu (il n’y a qu’à jeter un oeil aux blockbusters Labyrinth 2 sur iPhone et iPad pour s’en convaincre).

Dans World of Goo, Sim City, ou dans la plupart des Tower Defence et autres jeux de stratégie, cette fois, l’interface tactile remplace avantageusement une souris qui déportait les mouvements effectués à l’écran (ce qui a tout de même pour inconvénient de masquer la partie à certains moments).

Enfin, impossible de ne pas évoquer les descendants tactiles de « Paint » qui rendent nos créations si naturelles sur ces nouveaux supports, reléguant nos vieux télécrans au rang d’antiquités impraticables (rappelez-vous du fameux trait ininterrompu).

À la renaissance des titres existants que je viens d’évoquer s’ajoute l’émergence de nombreux nouveaux concepts pensés spécifiquement pour ces nouveaux supports de jeu. Alors que le jeu classique donnait l’impression de faire du sur place, misant tout sur la surenchère technique, le jeu mobile se paye le luxe de proposer une myriade de titres originaux et accrocheurs se satisfaisant d’une faible puissance.

Assisterait-on à la renaissance du jeu vidéo ? Si la réponse à cette question peut varier en fonction des joueurs, il semble désormais acquis que le casual sur console portable et console de salon (DS et WII) prend un nouveau tournant sur tablette et smartphone.

Même si l’on s’éloigne du sujet, on peut expliquer ce phénomène par les diminutions des pressions commerciales liées à ce nouveau mode de distribution. Libéré du modèle économique précédent (créancier/éditeur/développeur/distributeur), le développeur peut désormais mener son projet seul ou en petit comité sans que rien ne vienne brider sa créativité.

D’autre part, la diminution des temps de développement (pour le casual) et les tarifs dérisoires (voir, la gratuité si rentes publicitaires) permettent de limiter les risques en cas d’échec.

App Store : la renaissance du jeu vidéo

L’App Store a donné naissance à une nouvelle génération de jeux vidéos. Nouvelle ? Pas vraiment. En fait, il ne s’agit pas d’une naissance, mais plutôt d’une renaissance qui présente de nombreux points communs avec ce que l’on pouvait observer lors des prémices du jeu vidéo.

 

Cut the rope

Cut the rope

À côté des gros titres (Gameloft, EA, etc.) que l’on peut exclure de cette analyse, on trouve une myriade de jeux « casual » plus ou moins bien réussis. Si de prime abord, la quantité semble prendre le pas sur la qualité, l’expérience prouve que le modèle économie « low cost » à donné naissance à quelques concepts qui valent le détour. Dans le lot, on peut lister Cut The Rope, Spirits, Rolando, Angry Birds, Edge, SandSlide, Topple, iStunt, ou AR Defender, pour ne citer que ceux-là.

Ce phénomène trouve ses causes dans une ou plusieurs conjonctions de faits. Tout d’abord, les « développeurs-éditeurs » sont souvent débarrassés des pressions commerciales qui freinent la créativité et l’originalité. Le professionnalisme oblige souvent de privilégier la rentabilité immédiate assurée par un énième clone d’un concept éprouvé. Une telle situation aurait très certainement tué dans l’oeuf le génie d’un Tetris développé entre deux pauses café au beau milieu d’un institut de recherche soviétique.

Nintendo avait tenté de prendre cette direction avec la DS. Peu avant la sortie de la machine, le constructeur avait fait un appel du pied aux développeurs en faisant miroiter des faibles coûts de développements accompagnés de retours rapides sur investissement. À 40 euros le titre souvent bâclé et rapidement plié, le résultat diffère de ce que l’on observe sur l’App Store. Sur DS, même si quelques perles sortent du lot (souvent estampillées Nintendo), la marée de jeux moyens au prix non négligeable entraine des grincements de dents.

Sandslide, un concept novateur et accrocheur !

Rien de tout cela ici : les jeux qui font l’objet de ce billet sont sont souvent courts, mais ils coutent des sommes dérisoires, lorsqu’ils ne sont pas distribués gratuitement – mais revenons en à nos moutons…

Vient ensuite le caractère artisanal et/ou passionné, voire désintéressé. Cette sorte de soupe primitive peut constituer le ferment idéal d’un futur hit. Le développeur ne compte pas son temps, et pousse son concept dans ces derniers retranchements. Dans ce contexte, tout est fait pour peaufiner et polisser le bébé jusqu’à sa soumission auprès d’Apple (ou de l’Android Market).

Que ce soit avec la musique, la peinture ou le cinéma, l’art n’est que le moyen de transmettre une passion d’un individu à un autre. Le jeu vidéo ne fait pas exception à la règle : un jeu qui donne du plaisir a souvent été fait avec plaisir. Comme l’argent pour le bonheur, les questions d’ordre techniques telles que le graphisme ou la qualité sonore ne font pas le plaisir ludique, mais elles y contribuent.

Test de DisplayLink sur iPad : peut mieux faire

mai 12, 2011 2 commentaires

Gratuité aidant, je me suis enfin décidé à tester DisplayLink. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas encore, il s’agit d’un des nombreux programmes qui permettent de transformer son iPad en un écran secondaire pour faire du dual monitoring sous Windows .

Le procédé est simple à mettre en œuvre : après installation d’une version serveur de l’application sous Windows, il suffit de lancer le programme iPad, et de se connecter à la machine desktop via Wi-Fi (cette dernière est détectée automatiquement en s’appuyant probablement sur Bonjour).

Une fois cette action accomplie, Windows détecte automatiquement l’écran secondaire, et l’utilise pour étendre le bureau, le tout sans que l’on soit obligé de brancher le moindre câble entre les deux appareils ! Même si le procédé était déjà connu depuis MaxiVista (de Windows à Windows), cette pratique à toujours des allures de défi technique étonnant.

 

Seul bémol : dans la pratique, les choses ne sont pas si rose, du moins, avec la machine qui a été utilisée pour réaliser ce test (MSI Wind U270 doté d’un ATI Zacate). Au bout d’un certain temps, il arrive que l’écran secondaire (l’iPad, donc) décroche. Au lieu de revenir sur la configuration initiale, le programme Windows (ou Windows/Catalyst) tente sans cesses de se reconnecter sans y parvenir.

Le souci serait-il dû à un plantage de l’application iOS ? Possible : pour que tout rentre en ordre, il faut fermer cette dernière manuellement avant de la rouvrir. Bilan mitigé donc, même si la gratuité tempère la critique d’un produit qui à probablement demandé de nombreuses heures de travail. Gageons qu’une version prochaine apporte une stabilité accrue. Et vous, parvenez-vous à faire fonctionner DisplayLink sur votre iPad ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.