Archive

Archive for the ‘Uncategorized’ Category

Une console Chinoise anti PS4 et XO ?

Une news tombée aujourd’hui nous apprend que les Xbox One v2, PS4 de seconde génération et Nintendo NX utiliseront un APU AMD rigoureusement identique.

 

Imaginons que la situation soit confirmée, et étonnons une hypothèse spéculative.

 

Si  toutes  ces machines partagent la même architecture, et que par conséquent les portages se verront simplifiés, qu’attendent les grosses entités tech chinoises type Huawei ou Xiaomi ou autre pour se lancer dans la course en lançant une console de jeu à prix cassé ?

Ces entreprises doivent probablement regarder d’un œil prédateur les coquettes recettes de Sony dont l’activité générale est portée à bout de bras par l’activité PlayStation.

 

Honnêtement hors exclus rarissimes sur ps4 à date, je vois plus bien la plus-value d’un constructeur par rapport à un autre dans cette équation, si ce n’est apposer sa marque (hors Big N, on est d’accord) sur une boite noire insipide. Trois ans après la sortie des PS4 et, XO, les jeux « system seller » se comptent sur les doigts d’une main.

 

 

Alors même qu’historiquement, je suis issu du monde console, et que j’avais les PC en horreur à l’époque ou installer un périphérique de jeu (pad) relevait du calvaire, et que la ludothèque était principalement constituée de RPG, jeux de stratégie et autre FPS couloir ou boum boum.

 

Aujourd’hui, les cartes ont été rebattues.

 

À date, le problème de la piètre qualité et configuration impossible des contrôleurs est résolu sur PC depuis belle lurette (depuis l’arrivée du pad 360), et cerise sur le gâteau, le tout est accompagné d’une standardisation scrupuleusement respectée par les éditeurs.

 

Les jeux console ? Les studios japonais qui faisaient jadis rayonner les consoles a travers le mode sont tous à l’agonie, et les seuls viables (pour qb de temps ?) restants portent aussi leurs jeux sur PC avec brio.

 

What else ?

 

Je ne dis pas que je n’achèterais plus jamais de console, mais hors Nintendo, armé d’un bon PC Mediacenter-Game box, je pourrais aisément m’en passer pendant plusieurs années, et acheter une occase en loucedé à prix cassé, jeux y compris.

 

Reste le question de l’acteur chinois. Ce n’est probablement plus qu’une question de temps, a moins qu’ils n’envisagent uniquement l’avenir de ce divertissement au travers du cloud / streaming type PS Now et autres NVIDIA Grid.

Installer le driver (pilote) ATI Radeon 2100 sur Windows 10 (tutoriel)

décembre 16, 2015 8 commentaires

Il n’est pas évident d’installer une carte graphique intégrée de type Radeon 2100 sur Windows 10 et pour cause, cette carte graphique n’est plus supportée officiellement. Pourtant, le pilote 64 bit (si Windows 10 64 bit) fonctionne parfaitement sur le nouvel OS de Microsoft.


  • Téléchargez et décompressez le pilote

Capture6


Rendez vous dans le gestionnaire de périphérique (touches Windows et X sous Windows 10), puis effectuez un clic droit sur la carte graphique.

  • Sélectionnez « mettre à a jour le pilote »

 

Capture


 

  • Sélectionner « rechercher un pilote sur mon ordinateur »

Capture2


 

  • Sélectionnez :  « choisir une liste de pilotes…. » (seconde option)

 

Capture3


 

  • Cliquez sur le bouton « disque fourni »

 

Capture4


 

  • Cliquez sur le bouton  » Parcourir »

 

Capture5


  • Parcourrez l’arborescence du disque de votre ordinateur pour ouvrir dans le répertoire correspondant au pilote que vous avez téléchargé et décompressé en début de tutoriel (généralement dans « téléchargements) ».

 

Capture7


 

  • Ouvrez le dossier « Packages », puis « Drivers »

Capture8


 

  • Cette fois, ouvrez les dossiers indiqués sur cette photo d’écran puis pointez sur le fichier CH_95951 , puis cliquez sur le bouton « ouvrir »

Capture9


 

  • Cliquez « Suivant »

Capture10


 

  • Cliquez « Installer »

Capture11


 

  • Cliquez « Fermer », tout est terminé

Capture12

Catégories :Tutoriaux, Uncategorized, Windows

Comment télécharger l’ISO d’Office 2007 ou Office 2010 ?

décembre 15, 2015 Laisser un commentaire

Si vous disposez d’une clef légale d’Office 2007, rendez-vous sur cette page du site de Microsoft :

https://www7.downloadoffice2010.microsoft.com/o12/downloader.aspx

ou

https://www.microsoft.com/office/downloads/

 

Ici, après avoir saisi un compte Microsoft valide, vous pourrez choisir l’une des trois version d’office suivant :

-Office home and student 2007 (familiale et étudiants)

-Microsoft® Office Small Business 2007 (contenant également  la version Office basique 2007)

-Microsoft Office Professionnel 2007

Capture

Il ne vous reste qu’a cliquer sur le bouton de téléchargement pour récupérer l’installer de la version d’Office 2007 que vous avez acheté.

 

———————————————————————-

A noter que pour office 2010 la procédure est la même, et que dans ce cas, la version Microsoft Office Famille et Étudiant 2010 peut être activée (et de fait, se transformer) en version Microsoft Office Famille et Petite Entreprise 2010 comme en témoigne la photo d’écran suivante :

Capture

 

Emplacement du fichier de sauvegarde de MGS V Ground Zero

Tout est dans le titre. Ces deux photos d’écran indiquent l’emplacement du fichier de sauvegarde des données du jeu Metal Gear Solid V Ground Zero pour PC.

Version commerciale Steam

Save File Metal Gear Solid V Ground Zero

Rip Steam

Save File Metal Gear Solid V Ground Zero

Save File Metal Gear Solid V Ground Zero

Catégories :Uncategorized

Si Hitler avait connu Twitter : réflexion sur la censure indirecte

décembre 24, 2014 Laisser un commentaire

Twitter-Logo1Le but de cet article n’est pas de franchir le point Godwin dès apparition du titre, mais plutôt de se questionner sur l’impact que pourraient avoir les réseaux sociaux dans un monde totalitaire. Les réseaux sociaux – et Twitter en particulier – peuvent-ils favoriser la censure indirecte ou pire, la délation ? Passé l’effet de découverte euphorique, les Twittos pourraient-ils se réveiller avec la gueule de bois ? Ces quelques lignes esquisseront les contours de la question.

Quand Hitler rencontre Twitter

Imaginez un seul instant l’impact qu’auraient pu avoir les réseaux sociaux s’ils avaient existé pendant la Seconde Guerre mondiale. Vous êtes juif ou résistant et marchez dans la rue la peur au ventre. Un habitant zélé vous reconnaît. Il ne lui reste alors qu’à Twitter votre photo géolocalisée accompagnée d’un @Hitler pour vous faire tomber. Dans un tel contexte, le moindre habitant doté d’un smartphone se transforme en délateur en puissance. Dans un tel contexte, la remontée d’information pourrait être aussi rapide que fatale pour les personnes visées.

 

twitter-hitler-tayyip-manset

La censure indirecte, c’est maintenant ?

Plongeons-nous dans une seconde situation fictive plus contemporaine. Vous êtes un personnage public, et évoluez dans un environnement professionnel exposé et porté à gauche. Seul problème : vous avez des convictions politiques diamétralement opposées à vos collègues. Un jour, vous décidez de vous rendre à un meeting de votre parti de prédilection, mais ce dernier est diabolisé (ex : FN, RBM ou Parti Anti Sionniste si la situation se déroulait en France).

Au sein du meeting, un participant vous reconnaît, et poste votre photo sur les réseaux sociaux sans même penser à mal. Le post est retwitté, et fait boule de neige. Rapidement, il est porté à la connaissance de vos collègues de travail.  Vous êtes sur la sellette. Au mieux, vos relations se dégraderont fortement avec vos collègues de travail. Au pire, vous serez licencié avec toutes les conséquences que cela implique.

Dans cet exemple, nous partons d’un cas de figure favorable dans la mesure ou « L’informateur » d’un jour n’est pas animé de mauvaises intentions. Pourtant, il est intéressant de constater que l’issue aurait été la même si un opposant politique avait procédé à la remontée d’information dans le but de nuire.

Remontons dans le temps : le meeting n’a pas encore eu lieu, vous connaissez les réseaux sociaux, et vous vous trouvez confronté à un dilemme. Vous y rendre avec les risques que cela implique, ou vous abstenir. Finalement, vous vous abstiendrez, et souffrirez d’une forme de censure indirecte.

Ce scénario est loin d’être surréaliste. Même si cela n’a pas de rapport direct avec Twitter, souvenez-vous de l’éviction du patron de la fondation Mozilla suite à sa prise de position contre le mariage homosexuel.

Les outils de la tyrannie ?

Le titre contient un début de réponse. Les réseaux sociaux ne sont rien d’autre que des outils mis au service des hommes. Et comme avec chaque outil, Twitter et Facebook ne sauraient être tenus responsables de la mauvaise utilisation que les hommes font d’eux. Même en étant d’un naturel méfiant (paranoïaques diront certains), je ne pense pas que les réseaux sociaux aient été sciemment créés dans le but de restreindre les libertés individuelles. Twitter comme Facebook partent d’une bonne idée, et continue d’exister grâce à leur popularité, ainsi que bien sûr, grâce aux profits qu’ils permettent d’engendrer.

Ceci étant dit, même si l’idée de départ est positive, rien n’empêche un gouvernement ou lobby mal intentionné d’utiliser ces outils et les données qu’ils génèrent à leur profit.

Test des lunettes LG DUAL PLAY games glasses

Alléché par la promesse de pouvoir jouer à deux simultanément en plein écran sur mon téléviseur 3D LG, je me suis laissé tenter par les lunettes LG DUAL PLAY game glasses de LG. Faut-il craquer ? Verdict en commençant par la conclusion suivie des explications.

Le verdict : La technologie DUAL PLAY d’LG part d’une excellent idée. Seul problème et non des moindres : pour que DUAL PLAY soit vraiment convaincant, encore faut-il que les développeurs optimisent les modes écrans partagés de leurs jeux multijoueurs. En effet, dans 99% des cas, chaque image conserve les bonnes proportions hauteur / largeur en mode split, et donc se voit étirée x2 dans le sens de la hauteur, ou largeur selon que l’on opte pour un split horizontal ou vertical en mode DUAL PLAY. Au final, bien que DUAL PLAY soit séduisant sur le papier, la déformation de l’image est tellement importante que cela entraîne au mieux une gêne qui nuit au plaisir du jeu, au pire perturbe notre évaluation des distances au sein de l’univers 3D ce qui dégrade fortement la jouabilité. A éviter, donc.

Comment ça marche ?
20140429-220640.jpgPour rappel, cette technologie astucieuse signée LG est optimisée pour les jeux vidéo 2 joueurs scindés horizontalement ou verticalement. En lieu et place du « split », chacun des joueurs voit uniquement l’image de son jeu en plein écran. Second avantage : le procédé est idéal pour établir des stratégies « secrète », l’adversaire n’étant pas en mesure de voir votre partie.

Passons cette fois au principe de fonctionnement pratique. Avec les lunettes 3D conventionnelles, chacun des yeux doit percevoir une image différente, les deux verres sont donc polarisés de façon différente.

Ici, le procédé est inverse. L’image est en 2D, mais c’est chacun des joueurs qui perçoit une image différente. Les ingénieurs de LG ont donc eu l’idée de proposer des paires dont les deux verres ont la même polarité (la seconde paire à deux verres basés sur la seconde polarité). Le téléviseur se charge d’étirer chacune des images qui sera alors affichée simultanément sur une rangée de pixels polarisée dans un sans pour le joueurs 1, et sur la seconde rangée de pixels polarisée dans l’autre sens pour le joueur 2. Simple comme bonjour, mais il fallait y penser.

A l’épreuve de la pratique
Si l’idée est pertinente, en pratique, on s’aperçoit très vite que les jeux ne sont pas optimisés. En effet, quel que soit le type de split (horizontal ou vertical), le téléviseur sera toujours obligé 20140429-220558.jpgd’étirer l’image en multipliant par 2 la hauteur ou la largeur, et c’est précisément là que le bât blesse.

La déformation est tellement importante qu’elle entraîne une gêne significative qui aura vite raison des bonne volontés. Pire encore, avec les jeux de voitures, cette modification des proportions modifie complètement la perception de l’environnement au point que l’on peine à anticiper certains virages, ou éviter les obstacles. Au final, cela cela se traduit souvent par un crash de son véhicule. En bref, on revient vite à l’original, et on oublie rapidement DUAL PLAY.

Le cas du mode 4 joueurs.
En temps normal, le mode 4 joueurs est celui qui offre la plus mauvaise visibilité, chacun des participants ne disposant que d’1/4 de la surface d’affichage totale du téléviseur. En Théorie, DUAL PLAY peut se montrer utile, mais cette fois, il faudra se procurer 2X 2 paires de lunettes. Dans tous les cas, le problème reste le même qu’avec le mode 2 joueurs : l’étirement double de l’image dans le sens de la hauteur ou la largeur reste très gênant.

Split 3 ou 4 : la 3D stéréoscopique apporte un réel gain de lisibilité.

Split 3 ou 4 : la 3D stéréoscopique apporte un réel gain de lisibilité.

La solution pour gagner en visibilité à 4 joueurs ? Aussi étrange que cela puisse paraître, la vérité est ailleurs qu’avec DUAL PLAY. C’est finalement en 3D stéréoscopique (avec les lunettes standard, donc) qu’on obtient la meilleur visibilité. Cette fois, le gain de surface d’affichage ne se fait pas dans le sens de la hauteur ou de la largeur, mais en profondeur ! Bien sûr, rares sont les jeux consoles en split 4 joueurs qui proposent une option 3D. Cette fois encore, il est vivement conseillé de s’orienter vers une solution PC (mediacenter / gamebox) avec Steam basé sur 3D TV PLAY de NVIDIA (voir mon article sur 3D TV Play). 

20140429-194833.jpg

Les jeux PC 3D Vision NVIDIA les plus impressionnants

-Trine 2
-Tomb raider reboot
-Bang bang Rancing (et gain de visibilité en multiplay split screen si 3D
-Résident evil 5
-Alan Wake

Catégories :Uncategorized

Test boitier Cooler Master Elite 130 : petit boitier cherche grosse config !

janvier 11, 2014 22 commentaires

Si vous êtes à la recherche d’un boitier mini ITX de qualité à moindre prix, le Cooler Master Elite 130 est fait pour vous. J’assume pleinement cette intro qui fleure bon la brochure commerciale, ce boiter incarne le coup de coeur du moment. Outre son prix plancher (compter une quarantaine d’euros), ce boitier ITX présente deux qualités principales. Tout d’abord, il est possible d’y insérer une carte graphique de grande taille. Ensuite, ici, point d’alimentation spécifique Shuttle, Flex ATX et consorts : le boitier accepte les alimentations classiques. Je ne spoil pas d’avantage, et vous laisse le soin de parcourir ces quelques lignes pour faire plus ample connaissance avec le Cooler Master Elite 130.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voici un premier aperçu du boitier avant montage. Première étape, démonter la coque pour insérer les différentes pièces. Au premier contact, le boitier mini ITX de Cooler Master inspire d’emblée confiance. La finition est impeccable, et le boitier est fourni avec de nombreuses pièces. Colliers rilsan, amortisseurs caoutchouc pour disque dur, vis en pagaille. Cooler Master a tout prévu.

Test_Cooler_Master_Elite_130 08 Test_Cooler_Master_Elite_130 03

Les deux prise USB 3 placées en façade sont très pratiques. Plus loin, nous évoquerons un détail intéressant concernant leur branchement sur le carte mère histoire de vous éviter quelques déconvenues. Sur la partie droite, on trouve un port USB classique surmonté d’une touche Allumage / Reset un peu particulière. En effet, la touche Reset reste enfoncée, pour l’acquitter, il faut effectuer une pression sur la touche Power… du moins, sur l’exemplaire en ma possession. Utilisez les coms pour me dire si votre bouton se comporte de la même manière. Pour clore ce chapitre, la touche est très agréable au toucher, même si j’avoue ne pas l’actionner souvent, le réveil de la carte mère étant déclenché par un clic de souris histoire d’économiser ses disques vertébraux lorsque le PC est posé sur le sol.


Test_Cooler_Master_Elite_130 07 Test_Cooler_Master_Elite_130 06

Sur la photo de gauche ci-dessous, on distingue le premier petit ventilateur d’extraction qui se situe à l’arrière, non loin du processeur. Le second ventilateur – nettement plus imposant – se trouve sur la face avant. Sur la photo de droite, vous pouvez également voir la support d’alim qui dépasse à l’arrière. Avantage : ici, point de flex ATX ou autre, vous pourrez utiliser presque n’importe quelle alimentation standard ! Le pied.

Test_Cooler_Master_Elite_130 11 Test_Cooler_Master_Elite_130 10

Cette fois, on regarde les choses d’un peu plus haut avant de passer au montage. Parlons stockage et optique. Ci-dessous à gauche, on peut observer la plaque latérale derrière laquelle vous pourrez loger un disque dur 3,5 pouces. Sur la photo de droite, on distingue bien le berceau qui peut être utilisé pour placer un lecteur / graveur optique, ou deux SSD. Au passage, remarquez la facilité d’accès. Malgré sa petite taille, le boitier de Cooler Master ne fait pas de compromis d’ergonomie. Paradoxalement, il s’avère presque plus facile à monter qu’une tour classique de grande taille.

Test_Cooler_Master_Elite_130 13 Test_Cooler_Master_Elite_130 12

Le montage peut commencer, voici l’ensemble des pièces utilisées pour cette configuration bureautique. Sur la photo de droite ci-dessous, vous pouvez entrevoir la carte mère choisie pour cette config. Il s’agit d’une Asrock B75M-ITX. Au premier contact, la carte mère surprend par sa petite taille lorsqu’on est habitué aux cartes mères micro ATX. La différence est sans commune mesures : ici, les espaces se font rares sur la surface utile au point que les composants sont presque collés les uns contre les autres. Bref, revenons au boitier. La carte mère est à peine plus grande que la paume d’une main.

Test_Cooler_Master_Elite_130 14 Test_Cooler_Master_Elite_130 15

A l’arrière, le cache des connectiques se positionne parfaitement. Au passage, notez le nombre de prises USB pour cette micro configuration : au total, compter 4 USB3 + 5 USB classique avec cette carte mère. Ensuite, l’ouverture de boitier s’avère être un précieux atout pour visser la carte mère. Aucune difficulté à ce niveau. En revanche comme à l’accoutumée, il est fortement recommandé de commencer par raccorder les câbles LED, Reset et Power avant d’insérer la carte mère dans le boitier.

Test_Cooler_Master_Elite_130 23 Test_Cooler_Master_Elite_130 24

Point très important quel que soit le carte mère : à gauche ci-dessous, observez bien le collier rislan que j’ai attaché au châssis pour maintenir le câble double des USB 3 en façade. Ce dernier est indispensable, le câble USB 3 du boitier étant particulièrement rigide. Même avant de mettre l’alim en place, une contrainte met d’emblée à mal le connecteur de la carte mère. Sans cette attèle, le phénomène s’aggrave encore lorsqu’on vient placer l’alim au dessus dans la mesure ou cette dernière appuie directement sur le câble USB 3. Vous voila prévenu. Sur la photo de droite, le lecteur graveur optique est positionné, ainsi que la carte mère.

Test_Cooler_Master_Elite_130 29 Test_Cooler_Master_Elite_130 36

Puisqu’on parle lecteur optique, sur les deux photos ci-dessous, vous pourrez observer le système de verrouillage manuel. Traduction : aucune vis n’est nécessaire pour verrouiller graveur. Rien d’original, certes, mais cela reste toujours appréciable, à plus forte raisons lorsque le mécanisme est bien conçu, ce qui est clairement le cas ici. Cooler Master n’en est pas vraiment à son coup d’essai.

Test_Cooler_Master_Elite_130 28 Test_Cooler_Master_Elite_130 27

Cette fois, intéressons nous au stockage. Dans le cas de cette configuration, j’ai fixé un disque dur mécanique de 3,5 pouces sur la paroi prévue à et effet. Comme expliqué au début du test, Cooler Master fourni des patins amortisseurs caoutchouc. On apprécie. Enfin, notez qu’il est également possible de placer un disque ou SSD de 2,5 pouces à cet endroit.

Test_Cooler_Master_Elite_130 34 Test_Cooler_Master_Elite_130 33

Sur les deux photos plus bas, vous pouvez nettement distinguer l’énorme ventilateur en façade recouvert par le carter avant grillagé. Première remarque d’importance : ce dernier est totalement silencieux. Ensuite, on poursuite avec un petit détail qui ravira les amateurs de JackyPC : à l’arrière de ce ventillo, une lumière bleu apporte une touche finale au boitier. Si la circulation d’air traversant le boitier est optimale, il faut tout de même noter un inconvénient qui découle de la présence de ce gros ventilateur : ici, point d’emplacement 3,5 pouces. Avec une config de ce genre, il n’est pas question d’être nostalgique des disquette. Par contre, l’impossibilité d’intégrer un lecteur multicarte en façade pour limiter au maximum les périphériques externes filaires est tout de même un peu dommage. Bref, l’Elite 13O nous rappelle qu’on ne peut pas tout avoir. Avant d’enchainer, notons la facilité de dépose de la façade : il suffit de glisser sa main dans une emplacement prévu à cet effet sur la partie basse, tirez, et le tour est joué. Dans l’ensemble, tous les mécanismes semblent robustes, et inspirent confiance.

Test_Cooler_Master_Elite_130 30 Test_Cooler_Master_Elite_130 31

Conclusion

Ne boudons pas notre plaisir, pour une somme modique, Cooler Master propose un boitier mini ITX de grande qualité. Finition au top, matériaux qui inspirent confiance, conception maitrisée : les reproches à l’égard de ce boitier se font rares. Avant de le commander, j’avais un peur que l’aspect « cube grillagé » entraine des nuisances sonores. Dans le cas de cette config, les ventilateurs du boitier son inaudibles, tout comme le ventirad d’origine du Core i5. Cette machine bureautique avancée est quasi inaudible. Bien sûr, une vrai carte gamer aura probablement plus de mal à passer inaperçue. On en vient à une autre qualité : oui, il est possible d’installer une carte graphique de grand format (en longueur) ce qui mine de rien, n’est pas forcément une constante avec les autres boitiers mini ITX. Avec un core i7 accompagné d’un adaptateur graphique digne de ce nom, il est possible de se monter une configuration qui allie esthétique, puissance et compacité. De quoi satisfaire également les personnes qui souhaitent se monter un mediacenter dont le look n’a pas à rougir des éléments Hi-Fi, ou les joueurs qui veulent transporter facilement leur machine de jeu sur le terrain d’opération d’une LAN partie. Pour finir, comme expliqué un peu plus haut, si le flux d’air de refroidissement est bien pensé, le ventilateur en façade est aussi synonyme d’absence d’emplacement 3,5 pouces. Dommage pour les PCistes qui aiment utiliser un lecteur multicarte interne pour limiter les périphériques filaires au maximum. Pour le reste, du tout bon qui mérite amplement son titre de Supermatos !

 

Test_Cooler_Master_Elite_130 38

Liste des téléphones qui utilisent une nano SIM

novembre 29, 2013 36 commentaires

Voici la liste des téléphones qui utilisent une carte nano SIM :

  • iPhone 5
  • iPhone 5C
  • iPhone 5S
  • Nokia Lumia 1520
  • Motorola Moto X
  • Asus Padfone Infinity
  • HTC One M8 (merci à Jean Luc)
  • Sony Xperia Z3
  • Sony Xperia Z3 Compact
  • iPhone 6
  • iPhone 6 Plus
  • HTC desire 610 (merci à Jon)
  • Nokia lumia 930 (merci à Jukita)
  • Les Sony Xperia Z3 et Z3 Compact (merci à Stéphane)
  • Le Galaxy Alpha (merci à Alexandre et Anita)
  • Nokia Lumia 735 (merci à Barnabé)
  • Nokia Lumia 830 (merci à Corre)
  • Kyocera Torque (merci à elgandoul)
  • Samsung A3 (merci à Babouche)

Vous en connaissez d’autres ? Utilisez les commentaires pour compléter cette liste.

Image

Crédit photo imore

Catégories :Uncategorized Étiquettes : , ,

D’ou provient le prélèvement bancaire DIRECTDEPLURB2 ? La réponse !

novembre 11, 2013 8 commentaires

Image

J’ai pu observer ce prélèvement bancaire sur mon compte. Sans succès, j’ai recherché sur Google le bénéficiaire de ce prélèvement. Renseignement pris auprès de mon banquier, voici la réponse :

Il s’agit d’un achat validé par code confidentiel. Après vérification le n°siret correspond à la commune de lyon :

J’en déduis qu’il s’agit d’un facture de stationnement en voiture. Et vous, avez vous d’autres idées si vous avez constaté le même type de prélèvement ?

Catégories :Uncategorized